Blackberry Q10 : le colosse aux pieds d’argile

Blackberry Q10 : le colosse aux pieds d’argile

En 2013, nous aurons probablement vu l’ultime tentative de cet ex-géant canadien pour relancer sa marque : le BlackBerry Q10 (et son pendant à écran tactile, le Z10).

 L’échec :

Les multiples lancements ratés des dernières années auront, à chaque reprise, laissé toute la place aux iPhone, iPad, Samsung Galaxy et autres pour séduire ses consommateurs. De sorte que BlackBerry, pionnier du téléphone intelligent, qui trônait en haut des palmarès des marques et produits dans sa catégorie, a perdu ce qu’elle avait de plus précieux : son pouvoir de séduction.  Le Q10 revenait à ce qui avait fait le succès de BlackBerry et présentait les qualités qui avaient séduit les critiques au départ, mais les dés en étaient jetés et la demande fut quasi-absente…

La leçon :

Le cas de BlackBerry, c’est une série d’évènements qui ont dévalorisé à petit feu la marque pour finalement, peut-être, l’éteindre. BlackBerry a pêché par arrogance, se croyant invincible. Elle a laissé entrer des compétiteurs sans véritablement se renouveler de façon pertinente. Sécuritaire, fiable et efficace, elle était pourtant bien ancrée chez la clientèle. Le Q10, qui renouait avec ces attributs, est une bonne idée arrivée trop tard

Source image: Blackerry

Aucun commentaire

Commenter