Commensal : le resto végétarien qui tue des poulets…

Commensal : le resto végétarien qui tue des poulets…

La chaîne de restaurants végétariens Commensal, qui a vu le jour sur la rue St-Denis à Montréal en 1977, s’est retrouvée au bord de la faillite en 2013, suite à une décision stratégique douteuse.

L’échec :

Confrontée à des ventes en perte de vitesse, elle décide d’introduire du poulet, du crabe et des crevettes dans le menu qu’elle définit par l’expression « flexitarien ».

Le résultat ? Les clients fidèles abandonnent les restaurants, partagent leurs frustrations et leurs déceptions sur les médias sociaux et Commensal se voit obligé de fermer la plupart de ses restaurants. Commensal (la marque, l’usine et les produits détail) est maintenant la propriété de l’exploitant de Mikes et Scores.

La leçon :

Lorsqu’on est propriétaire d’un mot dans la tête des gens, « végétarien » dans le cas de Commensal, on ne joue pas avec. Surtout s’il revêt une valeur éthique. En voulant viser tout le monde, ils sont devenus comme tout le monde, car tous les restaurants sont en quelque sorte « flexitariens ». En effet, il n’y a pas de problème à commander une belle salade dans un « steak house ». On distingue chez la direction un manque de connaissance de l’ADN de la marque et des ses clients.

Source image : Le Commensal

Aucun commentaire

Commenter