Qui veut la peau de Danier Leather?

Échec de Danier Leather

Qui veut la peau de Danier Leather?

Pendant 45 ans, Danier Leather a vendu des manteaux et accessoires de cuir dans 84 magasins à travers le Canada. Née en 1972, la marque n’a jamais cherché à être « cool », mais plutôt à offrir des manteaux de cuir classiques, pour adultes, à prix raisonnables.

Acculée à la faillite en mars dernier, la compagnie est revenue sur la scène ontarienne à l’automne avec seulement trois magasins, et amputée du mot « Leather » dans son nom. Sous la direction des nouveaux propriétaires, Danier retourne sa veste : le détaillant offre désormais une vaste gamme de vêtements mode, dans différentes matières, pour une clientèle plus jeune et branchée. Mais attendez… Il n’y a pas déjà plusieurs marques d’envergure mondiale qui font ça?

L’échec

La popularité croissante des parkas en duvet a fini par avoir la peau de ce détaillant de niche devenu, malgré lui, un peu ringard. Mais, en voulant réorienter la marque vers une clientèle jeune et branchée, Danier a négligé ses clients fidèles qui appréciaient et soutenaient la marque depuis ses débuts. S’en sont suivi d’importantes pertes financières.

La leçon

Danier est demeurée passive trop longtemps dans un environnement concurrentiel très dynamique. Changer d’image et acquérir une nouvelle clientèle n’est jamais facile, mais faisable si on procède étape par étape, en respectant les clients fidèles de la marque. Ce que Danier Leather n’a pas su faire.

Aucun commentaire

Commenter