Juicero s’écrase devant la pression!

Juicero s’écrase devant la pression!

Dans l’espoir de rivaliser avec le franc succès des emblématiques Nespresso et SodaStream, Juicero promettait de révolutionner le monde des jus fraîchement pressés en proposant un système d’extraction, avec en prime un service d’abonnement aux sachets de fruits complémentaires.

Allez savoir comment, mais Juicero a réussi à convaincre des fonds réputés comme Google Ventures d’investir plus de 120 millions de dollars dans son projet, et l’équipe a passé deux ans à développer un extracteur à jus ultraperfectionné, vendu pour la modique somme de 700 $ US!

En offrant des sachets remplis de fruits ou légumes précoupés, et, il est bien important de le préciser, jamais congelés, Juicero garantissait un jus frais, en toute simplicité. Plus besoin d’éplucher et de découper les aliments, ni de nettoyer son mélangeur… le bonheur!

L’échec :

Au banc de tests, les journalistes renommés de Bloomberg ont toutefois démontré en direct que le jus contenu dans les sachets pouvait être extrait par une simple pression de la main, rendant par le fait même l’extracteur obsolète. Les médias sociaux se sont enflammés, provoquant ainsi une chute fulgurante des ventes de Juicero. Malgré une baisse de prix importante et la promesse d’une deuxième génération d’extracteurs offerte à seulement 200 $ US, l’entreprise était condamnée à une mort certaine.

Juicero n’a jamais réussi à atteindre une échelle suffisante pour abaisser ses coûts de production, même si une solution moins chère pour un problème inexistant n’y aurait rien changé.

La leçon :

En essayant de résoudre un problème qui n’en est pas un, il faut s’attendre à rencontrer des difficultés de mise en marché. Aussi, il va sans dire qu’il est important de garder un œil critique sur son produit, même lorsque ce dernier est soutenu par de grandes marques comme Google ou des personnalités de renom. Dans ce cas-ci, une simple pression de la main aurait suffi à éviter cette catastrophe!

Source image : Juicero

 

Aucun commentaire

Commenter