Mentions honorables 2017

Mentions honorables 2017

MEC

La coopérative sportive qui compte 21 magasins aux quatre coins du pays et plus de quatre millions de membres a su faire évoluer son image de marque, augmenter son offre de produits et élargir son bassin de clientèle. Le succès de l’entreprise repose sur son engagement coopératif et sur le contact étroit avec ses membres. Les employés ne sont pas des experts en vente, mais des passionnés de sports qui partagent leurs connaissances. Face à l’arrivée de l’enseigne française Décathlon, MEC a moins à craindre que Sports Experts.

Amazon

Depuis son lancement en 1994 en tant que vendeur de livres sur le Web, Amazon a su rester à l’avant-garde et se réinventer constamment en prenant souvent des risques d’envergure. Que ce soit le rachat de Whole Foods, le lancement d’Amazon Go, la mise en place de boutiques sans caisse et de l’assistant personnel Alexa ou Prime, Amazon, cette plateforme utilisée par 80 millions d’Américains, ne fait rien comme les autres. Comme le disait si bien Jeff Bezos, « notre métier, c’est d’inventer de nouvelles options et de voir si les consommateurs les apprécient. »

New York Times

Dans une industrie plus connue pour les fermetures et les baisses des ventes, le New York Times poursuit son plan de croissance avec plus de deux millions d’abonnés à sa version numérique. Cette stratégie porte donc ses fruits avec une augmentation de plus de 30 000 nouveaux abonnés chaque mois, dont 14 % qui proviennent de l’étranger. Le New York Times peut en partie remercier M. Trump pour ces chiffres records, car les lecteurs friands de longs articles bien documentés se sont rués sur le site à la suite de son élection.

Chocolats Favoris

Véritable fleuron québécois, cette entreprise a vu sa croissance grimper de façon exponentielle dans les 5 dernières années, avec plus de 70 magasins répartis dans trois provinces et un millier d’emplois créés. Dominique Brown doit son succès à la gamme de produits uniques qu’il a développée et à l’engouement qu’il génère dans son réseau de chocolateries. Il a réinventé une industrie autrefois assez conservatrice et a su attirer une clientèle fidèle grâce à l’offre de produits constamment renouvelée.

BlackBerry

Dernier de liste depuis plusieurs années, BlackBerry a finalement renoncé à la guerre des téléphones intelligents. L’entreprise mise désormais sur le développement de logiciels et les services en sécurité, représentant maintenant 85 % de ses ventes totales. Ce créneau à marge élevée s’avère beaucoup moins concurrentiel que le milieu de la téléphonie. Ses marges brutes ont d’ailleurs atteint un record de croissance au dernier trimestre (+ 77 %) et l’action a augmenté de 75 % en 2017. De plus, BlackBerry envisage de se positionner avantageusement dans les technologies liées aux voitures autonomes. Félicitations à cette marque qui renaît de ses cendres en tirant profit de ses forces.

 

 

Aucun commentaire

Commenter