Warning: A non-numeric value encountered in /home/customer/www/failwatching.com/public_html/wp-content/themes/node/framework/modules/title/title-functions.php on line 459

Swing Copters : Un drôle d’oiseau tombé du nid

Swing Copters : Un drôle d’oiseau tombé du nid

Pour comprendre l’échec de Swing Copters, il faut s’attarder à son prédécesseur : Flappy Bird, un succès devenu très gros, peut-être trop pour son créateur.

Personne n’attendait Flappy Bird en février 2014 ; un jeu grossièrement simple, pixel art, style rétro – rappelant les débuts de Nintendo. Combiné à un défi simple, frustrant et addictif, qui déclencha un tsunami sur les médias sociaux. Créé par un développeur vietnamien indépendant, Dong Nguyen, ce jeu est la preuve que dans une avalanche de produits complexes, les choses simples trouvent rapidement leur chemin.

L’échec:

En 28 jours, Flappy Bird s’est hissé dans le Top 10 de l’App Store, générant plus de 50 millions de téléchargements, 16 millions de Tweets et des revenus publicitaires de 50 000 $ US par jour… Pas mal pour un jeu développé en moins de 3 jours!

Exténué par l’attention médiatique, Nguyen retire sa création des magasins d’applications, attisant involontairement l’intérêt pour la suite. Les attentes étaient donc élevées lorsqu’il revint avec Swing Copters : une version revisitée de son ancêtre, plus difficile, voire injouable. S’en sont suivi plusieurs clones et une chute abrupte de l’intérêt…

La leçon :

Swing Copters est l’exemple parfait qu’on peut difficilement reproduire un succès imprévisible comme Flappy Bird. Ce fut la rencontre d’un produit un brin rebelle et outrageusement simple, porté par un élan médiatique viral gigantesque… qui a donné le tournis à son créateur.

Source image : CNET

Aucun commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.