Theranos saigné à blanc

Theranos

Theranos saigné à blanc

En 2015, Elisabeth Holmes, présidente de Theranos, était parmi les femmes entrepreneures de moins de 30 ans les plus riches au monde, selon le palmarès du magazine Forbes, avec ses 4,5 milliards $. Moins d’un an plus tard, sa fortune est estimée à… zéro dollar.

Mme Holmes prétendait qu’on pouvait, grâce à la technologie inventée par Theranos, dépister des centaines de maladies avec seulement une goutte de sang, et ainsi sauver des millions de vies. La compagnie reçut plus de 700 millions $ en investissements, et on voyait sa présidente comme la prochaine Steve Jobs.

L’échec

Puis, le très respecté Wall Street Journal révéla que Theranos pratiquait seulement 15 de leurs 240 tests sur leurs propres machines. Les autres étaient effectués avec l’équipement de leurs concurrents.

En novembre dernier, la pharmacie Walgreens, partenaire de la première heure, leur colla une poursuite de 140 millions $ pour les avoir leurrés. La promesse de Theranos n’a jamais été tenue, car le produit ne fonctionnait tout simplement pas.

La leçon

Nous nous attendons aujourd’hui à ce que les marques fassent preuve d’honnêteté et de transparence et qu’elles tiennent leurs promesses. Il s’avère intolérable de découvrir que des marques qui projetaient un air de « nous sommes parfaits et les meilleurs » nous ont menti pendant tout ce temps. Pour cela, Mme Holmes a été punie là où ça fait mal : à son portefeuille et sa crédibilité.

Aucun commentaire

Commenter